Ancarel

Les trois passoires de Socrate : l’art d’avoir une communication positive

Statue de Socrate avec une grand ciel bleu

Lorsque qu’on parle de communication positive, il est bon de connaître le test des 3 passoires de Socrate. Emprunt de sagesse, se l’appliquer permet d’avoir une parole plus positive et des relations plus sereines avec les autres.

Si chacun l’utilisait en entreprise, cela permettrait de travailler avec plus d’harmonie et qui sait, peut-être même d’être plus efficace.

Trois passoires, une bleue, une rouge et une verte   L’histoire des 3 passoires de Socrate  

Un jour, quelqu’un s’adressant à Socrate, lui dit : ” Savez-vous ce que je viens d’entendre à propos de votre ami ? “

” Attendez pour aller plus loin, s’il vous plaît, répondit Socrate. Avant de vous écouter, j’aimerais vous faire passer un test en vous posant trois questions. “

” Un test ? Comment ça ? “

” C’est une technique qui me permet de filtrer mes mots et mes pensées. Je l’appelle le test des trois passoires.

Homme avec un très long nez comme pinocchio

” En premier, s’interroger sur la vérité. Avez-vous vérifié si ce que vous souhaitez dire est vrai ? ”  

” Non, je l’avoue, je viens d’en entendre parler. Je n’ai pas pu vérifier l’information. “

” En deuxième, rechercher la bonté. Est-ce que ce que vous voulez m’apprendre sur mon ami est quelque chose de bien ? “

” Oh non ! Tout au contraire. “

” Pour le moment, continua Socrate, nous savons que vous voulez me dire de mauvaises choses dont vous n’êtes pas sûr qu’elles soient vraies. “

” Peut-être, pouvez-vous encore réussir le test avec le dernier filtre, celui de l’utilité. Est-ce que ce que vous avez à me dire sur mon ami est utile pour lui ou pour moi ? ” 

” Non, pas vraiment. “

 

” Alors, conclut Socrate, si ce que vous souhaitez me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, pourquoi vouloir m’en parler ? “

Utiliser la sagesse de Socrate pour faire un bon feedback

 

Il est tout aussi important de ne pas dire quelque chose que d’avoir le courage de le faire. Et lorsque Socrate nous invite à réfléchir à ce que nous devons retenir, en management, il est aussi essentiel de réfléchir, au contraire, à ce qui doit être dit.

Le test des trois passoires revisitées donnerait alors ceci :

  1. Est-ce que ce que je veux dire est vrai ? ou Est-ce que ce que je n’ose pas dire est vrai ?
  2. Est-ce que ce que je veux dire est bon ? ou Est-ce que ce que je n’ose pas dire est bon ?
  3. Est-ce que ce que je veux dire est utile ? ou Est-ce que ce que je n’ose pas dire est utile?

En appliquant la technique des 3 passoires au feedback, tout manager souhaitant se montrer responsable doit être en mesure de porter ce qui est à la fois juste, bienveillant et nécessaire aux membres de son équipe.

Au quotidien, lutter contre les rumeurs

 

Le monde d’aujourd’hui n’est plus le même qu’à l’époque de Socrate. Les informations, bonnes ou mauvaises, vraies ou fausses, circulent beaucoup plus rapidement. Ce phénomène attribuable à l’expansion des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), nous pousse à agir avec beaucoup de spontanéité. Nous avons les moyens d’aller vite et en profitons largement.

Cette instantanéité dans la communication peut freiner notre réflexion, notre esprit critique et même notre tempérance. Chaque jour nous recevons plus d’informations, via les médias, internet, les blogs, les réseaux sociaux, les messageries en temps réel… et sans même chercher à les vérifier ni à en prendre la mesure nous les likons et les colportons à notre réseau.

Utiliser le test des 3 passoires peut nous permettre avec quelques questions simples de nous reconnecter à ce qui est important, de prendre le temps de réfléchir et peut-être de redonner de la valeur à notre parole.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles

Un escaladeur totalement suspendu dans le vie

Les défis RH pour 2021

Pour ce qui concerne la gestion du temps, certains ont eu du mal à se discipliner, ce qui a conduit à des dérives opposées : quand certains avaient du mal à se mettre à la tâche, d’autres, au contraire, ont redoublé d’efforts, jusqu’à en ressentir le poids sur leur vie privée.

En savoir plus
Aller au contenu principal